top of page

Un lipome n'est pas dangereux, c’est une tumeur bénigne constituée de graisse qui n’entraîne généralement aucune complication.

Il est avant tout gênant pour la personne atteinte sur le plan esthétique lorsqu'il est situé au niveau de la peau.

On ne connaît pas bien l’origine de la formation de ce type de tumeur, tout ce qu’on sait c’est le résultat de la multiplication (et de la prolifération) des cellules adipeuses dont le rôle est de stocker les graisses dans l'organisme : La graisse présente à l’intérieur est exactement la même que la graisse sous cutanée normale.

 

Il existe différentes sortes de lipomes mais le plus courant est le lipome sous-cutané qui forme une boule sous la peau : cette "boule de graisse" , Il se présente sous la forme d’une boule molle au toucher.
 

De taille variable, il peut apparaître sur différentes parties du corps : en particulier sur la nuque, le torse, les bras ou les seins, quand il s’agit d’un lipome cutané.

Mais il peut exister presque n’importe où à l’intérieur du corps : estomac, poumons, cerveau, foie, lèvre, cuir chevelu, dos, sein, bras, cou et même sur le visage..

 

LIPOME
LIPOME

LIPOME AU NIVEAU DU POIGNET

press to zoom
LIPOME
LIPOME

LIPOME AU NIVEAU DU FRONT

press to zoom
LIPOME
LIPOME

LIPOME AU NIVEAU DE LA LEVRE

press to zoom
LIPOME
LIPOME

LIPOME AU NIVEAU DU POIGNET

press to zoom
1/5

Il y a aussi des hommes qui en ont beaucoup, une vingtaine, une trentaine... Il s'agit d'une maladie de la peau des bourses qui provoque ces kystes sébacés.

On parle de lipomatose quand une personne présente plusieurs lipomes sur le corps.
 

Le traitement, lorsqu’il est nécessaire, est la chirurgie, surtout quand le lipome est dans une localisation délicate et génante, et s’il est très grand.

Lors de la consultation notre médecin va examiner votre masse, la mesurer et voir si elle n’a pas d’adhérence par rapport au plan superficiel ou au plan profond, ensuite il va compléter son examen par une échographie pour avoir une idée sur son contenu ses limites et sa vascularisation.

A la fin de la consultation il va vous expliquer et vous aider à décider si une chirurgie est nécessaire, ou un simple surveillance est suffisante.
 

Vous pouvez envoyer les photos de vos masses suspectes directement au médecin, et posez vos questions

icon-400-messenger-whatsapp-whatsgreen3x
bottom of page